Cadavre exquis – Agustina Bazterrica

Cadavre exquis.jpg

Si rares les bouquins qui provoquent le double choc de l’intelligence et de l’émotion, si rare ce Cadavre exquis que je mettrais en bonne place, près de 1984 ou du Meilleur des mondes, dans mon anthologie des livres d’anticipation. Anticipation car il n’est plus possible de parler de science-fiction, nous sommes trop proches du jour où la réalité nous dépassera, tant font écho, déjà, certains passages de ce roman. Continuer à lire … « Cadavre exquis – Agustina Bazterrica »

Conversations entre amis – Sally Rooney

Conversations entre amis

Et Olivier Cohen de nous vanter Sally Rooney, et dans ma petite tête de soupirer pff 26 ans (je vieillis mal), pff thèmes rebattus (je vieillis mal, bis repetita). À la lecture, ohlala mea culpa Monsieur l’Éditeur, c’est vrai qu’il y a un truc, un ton, une voix. Continuer à lire … « Conversations entre amis – Sally Rooney »

Adelphe – Isabelle Flaten

Adelphe vraie couv

Oh le joli roman qui par son charme désuet me rappelle tant Mauriac, oh la jolie histoire qui au fil des pages tourne au conte mi-mi-mi, touchant, comique, philosophique, oh le gentil pasteur que l’auteure s’amuse à étriller, avec tendresse, et que l’on croquerait bien, tout comme Isabelle Flaten le croque, avec délice et une belle dose de talent. Continuer à lire … « Adelphe – Isabelle Flaten »

Rien n’est noir – Claire Berest

Rien n'est noir

Un pas en arrière devant la Parisienne, un pas en avant vers la Mexicaine, que je ne connais pas, ou peu, ou mal, par fragments, visions furtives, ouï-dire. Un pas en avant, puis deux, et puis trois, et la foulée rapide, et le cœur qui chamade. Continuer à lire … « Rien n’est noir – Claire Berest »

Bleuets – Maggie Nelson

bleuets

Changement de couleur pour Maggie Nelson qui, après Une Partie rouge, nous revient avec une pleine brassée de Bleuets. Même procédé, un point de départ, la mort de sa tante laisse place au bleu, et une envolée tantôt philosophique tantôt pragmatique de notes éparses, qui se répondent, ou non, mais filent néanmoins une certaine logique personnelle. Continuer à lire … « Bleuets – Maggie Nelson »