Éditions Zoé

Logo Zoé

Amandine Glévarec – Chère Caroline Coutau, quelle lectrice étais-tu enfant ?

Caroline Coutau – Enfant, je lisais beaucoup. J’étais assez solitaire, extrêmement timide et j’avais une double vie grâce à la lecture, vraiment. Ça m’a un peu sauvée, je pense, et puis, peu à peu, ça m’a aussi permis de mieux savoir qui j’étais, de mieux comprendre mon rapport aux autres. Dans la famille, j’étais celle qui lisait le plus. Ma mère était historienne de l’art, elle m’a appris à regarder, beaucoup, et effectivement j’ai une lecture assez visuelle, c’est-à-dire que si le texte ne suggère pas en moi des images mentales, je le lâche. Continuer à lire … « Éditions Zoé »

Émission spéciale : Ils vécurent heureux et n’eurent pas d’enfants

Julia
Émission spéciale autour de la traduction de Julia Kerninon du recueil Ils vécurent heureux et n’eurent pas d’enfants paru aux éditions Kero, merci à Daniel Raphalen pour la coanimation et à AlterNantes FM pour l’accueil !

Ils vécurent heureux et n'eurent pas d'enfants.jpg

Hélice Hélas

Logo Hélice Hélas.jpg

Amandine Glévarec – Cher Alexandre, tout d’abord peux-tu nous en dire plus sur ton parcours personnel, scolaire et professionnel ?

Alexandre Grandjean – J’aime varier les casquettes (les bérets plutôt !). J’ai commencé ma carrière en étant un étudiant en Lettres contrarié. Je n’ai jamais compris quel plaisir on pouvait avoir à disséquer la mécanique des textes avec autant de minutie, et être satisfait de cela. Et puis, je me rappelle de ce cours sur Paul Éluard où j’avais choqué la professeure en déclamant le texte comme l’aurait fait Léo Ferré, « en le défénestrant ». Ce n’était manifestement pas ma place, ni même mon destin. Continuer à lire … « Hélice Hélas »