Rose désert – Violaine Huisman

Rose désert

Rares les livres où j’entre en terrain connu, le goût de l’autofiction, certes, mais rarement sonne si juste dans l’errance, l’exil, le désappointement amoureux, le rapport au corps et le lien au cœur, rarement sonne si plein dans chaque mot, dans chaque rythme, rarement m’enchante, me berce, m’évoque les rires, de soi, et les larmes, des autres. Continuer à lire … « Rose désert – Violaine Huisman »

Le cœur battant du monde – Sébastien Spitzer

Le coeur battant du monde

Dès la première phrase, me surprends à répondre au réflexe bien connu des collégiens : regarder combien de pages compte ce pavé. 441. Dieu que ça va être long si tout est l’avenant. Continuer à lire … « Le cœur battant du monde – Sébastien Spitzer »

De pierre et d’os – Bérengère Cournut

De pierre et d'os.jpg

Si ce livre, vanté, aimé par des amis, avec une telle chaleur que je me suis laissée étreindre, c’est dans un grand froid, pourtant, qu’il me désempare. Continuer à lire … « De pierre et d’os – Bérengère Cournut »

Cadavre exquis – Agustina Bazterrica

Cadavre exquis.jpg

Si rares les bouquins qui provoquent le double choc de l’intelligence et de l’émotion, si rare ce Cadavre exquis que je mettrais en bonne place, près de 1984 ou du Meilleur des mondes, dans mon anthologie des livres d’anticipation. Anticipation car il n’est plus possible de parler de science-fiction, nous sommes trop proches du jour où la réalité nous dépassera, tant font écho, déjà, certains passages de ce roman. Continuer à lire … « Cadavre exquis – Agustina Bazterrica »