33, rue des Grottes – Lolvé Tillmanns

rue-des-grottes_BAN-1.jpg

Lolvé Tillmanns me fait vivre pour la première fois le paradoxe de la blogueuse littéraire : comment vous en dire assez pour vous donner envie de lire ce très bon roman, en évitant toutefois de vous en dire trop et de vous gâcher alors le plaisir de la découverte ? Continuer à lire … « 33, rue des Grottes – Lolvé Tillmanns »

Nos possibilités d’impasses sont innombrables – Sylvain Thévoz

thevoz-BAN-1.jpg

Le dernier poème que je me souviens avoir lu est Le Dormeur du Val de Rimbaud. Je devais avoir 9 ans. J’ai alors décidé que je détestais la poésie, que c’était bien trop triste, et le rythme, et les chiasmes, pas pour moi. Continuer à lire … « Nos possibilités d’impasses sont innombrables – Sylvain Thévoz »