Liv Maria – Julia Kerninon

Liv Maria

J’ai toujours rêvé d’écrire un livre qui s’appellerait L’Art de la fuite, et il se pourrait que Julia Kerninon ait écrit un roman qui s’approche, justement, de cette idée insaisissable, de ce concept inconcevable, comment à 40 ans réussir à concilier ce qu’on a été, mille fois, mille fois différente, et ce qu’on est, ce que l’on croit avoir réussi à devenir. Continuer à lire … « Liv Maria – Julia Kerninon »

Le Consentement – Vanessa Springora

Le consentement

De ces livres sur lesquels il est de bon ton d’avoir un avis avant même leur parution, qui tour à tour jetés au bûcher ou brandis en étendards, qui accusés de réécrire l’histoire, relecture des ainés, époques, mentalités, qui accusés de vengeance impudique, qui auront des conséquences, ont des conséquences, au-delà du secret des alcôves, sur la scène publique, dans la fosse commune, et donneront lieu aux plus vifs des débats, de ces livres sur lesquels – trouble de notre époque de l’ultra-communication – chacun devra avoir une opinion, surtout, sur tout, sans doute, sans avoir pris la peine de l’ouvrir, ou en le lisant vite, trop vite, pour y trouver matière à, munition à, preuve que, fantasme de. Découpés, désossés, enflammés. Continuer à lire … « Le Consentement – Vanessa Springora »

Rose désert – Violaine Huisman

Rose désert

Rares les livres où j’entre en terrain connu, le goût de l’autofiction, certes, mais rarement sonne si juste dans l’errance, l’exil, le désappointement amoureux, le rapport au corps et le lien au cœur, rarement sonne si plein dans chaque mot, dans chaque rythme, rarement m’enchante, me berce, m’évoque les rires, de soi, et les larmes, des autres. Continuer à lire … « Rose désert – Violaine Huisman »