La plus belle chanson du monde

2018_plus_belle_chanson_2-332x516.jpg

Ouvrage collectif publié aux Éditions Cousu Mouche

Les auteurs : Danielle Akakpo, Fred Bocquet, Louise Anne Bouchard, Mathias Bressan, Gérald Brizon, Éric Bulliard, Julian Cerviño, Mélanie Chappuis, Olivier Chapuis, Mélanie Croubalian, Christian D’Amato, Sabine Dormond, Hélène Dormont, Boris Dunand, Christophe Dutoit, Chloé Falcy, Daniel Fattore, Fabrice Fischer, Jean-Luc Fornelli, Pat Genet, Stéphane Genilloud, Olivia Gerig, Christophe Gigon, Amandine Glévarec, Philippe Gobet, Tomas Grand, Pascal Holenweg, Alyssa Host, Roger Jaunin, Philippe Lamon, Jay Louvion, Malou, Giuseppe Merrone, Nicolas Metzler, Xavier Michel, Pierre-André Milhit, Julie Moulin, Aude Nessi, Michaël Perruchoud, Cédric Pignat, Thierry Raboud, Bernadette Richard, Jean Romain, Rohan Sant, Pierre Savary, Abigail Seran, Raphaëlle Spagnoli, Lolvé Tillmanns, Lara Torbay, Stéphanie Tschopp et Max der Zinger.

Vernissage samedi 28 avril à 17h au Salon du Livre de Genève

200 mètres nage libre

200 mètres nage libre Pauline Desnuelles.jpg

Relecture et chronique du manuscrit de Pauline Desnuelles, mise en relation avec l’éditrice Emmanuelle Collas. Parution le 4 mai 2018.

Quelques mots de l’auteure sur notre collaboration :

Amandine est une livrophage éclairée. Et surtout, travailler avec elle est un délice. 

Elle a avant tout le sens du récit. Cette grande lectrice sait déceler dans un manuscrit ce qui cloche, ce qui tombe à plat et doit mourir. Elle sait pointer du doigt l’endroit où la narration s’embourbe. Elle n’y va pas par quatre chemins, ses critiques peuvent être tranchantes. Ce côté incisif va avec une grande qualité d’écoute et une sensibilité aigüe, qui adoucit tout.

Grâce à elle, j’ai eu un déclic, j’ai biffé le surplus, le gras, le superfétatoire et sans valeur. Elle a senti l’élan de mon texte et m’a ramenée à l’essentiel. Son coaching est tant littéraire qu’humain, et je lui dois beaucoup à cet égard.

Enfin, sa chronique sur mon roman lui a donné une première visibilité, étape cruciale dans mon travail d’écriture et de publication.

Merci, Amandine, pour cette collaboration riche. J’ai aimé nos échanges sans circonvolutions. Le résultat est une publication aux Éditions Emmanuelle Collas, une vraie joie .

Continuer à lire … « 200 mètres nage libre »

Le Goût de Paris

Paris.jpg

Préface, choix et présentation des textes par Amandine Glévarec

Paris et la littérature sont indissociables. Paris suscite la littérature et la littérature façonne Paris. Cette déambulation parisienne évoquera les grands noms, les grands lieux, les grands rendez-vous, mais jouera aussi de l’anecdote, de l’éclectisme, du singulier et du particulier pour donner envie de venir, d’habiter, de profiter de la vie diurne et nocturne, de partir pour mieux revenir… Paris est un décor, Paris est une mémoire, mais Paris est vivante. Défense et illustration en compagnie d’Alphonse Daudet, Franz Kafka, Jack Kerouac, Curzio Malaparte, Henry Miller, Aristide Bruant, Henri Calet, Georges Courteline, Alexandre Dumas, Gérard de Nerval, Maupassant, Jacques Prévert, Roland Topor, Blaise Cendrars, Colette, Léon-Paul Fargue, Marcel Proust, George Sand, Vidocq, Verlaine, Simone de Beauvoir, Michel Déon, Serge Doubrovsky, Ernest Hemingway, Annie Ernaux, Patrick Modiano, et bien d’autres…

Éditions Mercure de France – ISBN 9782715246492

L’Évier à deux bacs

couverture_6fevrier_print.jpg

Relecture, coordination éditoriale : Amandine Glévarec – Correction, typographie : Sidonie Bazin – Graphisme, maquette : Véronique Lemercier

Quelques mots de Martine et Thérèse sur notre collaboration :

Comme tout ce qui est arrivé d’important dans la vie d’Alain, où tout tourne autour de la brocante, cette rencontre avec Amandine, Véronique et Sidonie n’est pas un hasard.

Ces trois jeunes femmes ont peaufiné, avec émotion et talent, le projet d’une vie d’Homme. En quelques mois, ce qui était un rêve est devenu un bel ouvrage de qualité.

Disponibles, attentionnées et professionnelles, confiez vos projets éditoriaux à ces trois drôles de dames.

Roman posthume d’Alain Champion, édition hors commerce.

Ce dont nous n’avons pas parlé

vivienne-cover-ce-dont-prod - copie

Relecture approfondie du texte de Vivienne Baillie paru en octobre 2017 aux éditions Rouge écarlate.

Quelques mots de l’auteure sur notre collaboration :

J’ai aimé le regard qu’Amandine a porté sur mes mots lors de la sortie de Te souviens-tu de moi ? en 2014, comme j’aime le regard qu’elle porte sur ceux des autres – un regard qui me semble à la fois impartial et sincère, décrit dans un style direct, sans fioriture. C’est pourquoi, lorsque, récemment, elle a émis le désir de relire des textes d’auteurs, j’ai saisi l’opportunité et lui ai proposé celui-ci. Durant un mois, nous avons – tel un jeu de ping-pong – échangé nos plus récentes révisions du texte, écumant peu à peu les passages obscurs ou une syntaxe bancale, un mot mal choisi ou une grammaire douteuse, mes malheureux anglicismes ou de vilaines répétitions, pour laisser émerger au final un texte plus fluide, plus aéré, allégé. Il est toujours important d’avoir un regard extérieur sur un texte. Voire même plusieurs. Et je remercie Amandine de m’avoir si bien accompagnée dans la relecture de celui-ci.

Lire la chronique, commander le livre